side-area-logo
Choisir un bon entrepreneur pour ses rénovations en 7 étapes

Lorsque vient le temps de planifier les travaux de rénovation de sa maison, choisir le bon entrepreneur général peut faire toute la différence. Comment le choisir et ainsi s’assurer que les travaux réalisés répondront à vos attentes? Voici quelques étapes à suivre pour ne pas regretter votre choix.

Comment choisir un bon entrepreneur pour ses rénovations en 7 étapes

1) Demander conseil autour de soi

La meilleure référence provient souvent d’un ami ou d’un membre de la famille. N’hésitez pas à demander aux personnes de votre entourage s’ils ont un entrepreneur à vous recommander. Pour un entrepreneur, la meilleure publicité vient du bouche-à-oreille. Vous aurez plus facilement confiance en quelqu’un qui vous a été chaudement recommandé.

2) Magasiner

Bien souvent, il faudra faire un peu de recherche pour trouver la perle rare qui saura répondre à vos attentes. Heureusement, il existe une multitude de sites Internet qui tiennent un registre d’entrepreneurs en construction. Faites preuve de précaution, car même si ces sites vous disent qu’ils ne réfèrent que les meilleurs, il est fortement conseillé de faire vos propres recherches. Recherchez les commentaires d’anciens clients : les entrepreneurs en qui vous pouvez avoir confiance sortiront du lot rapidement.

3) Faire quelques vérifications

Une fois que vous aurez en main des références d’entrepreneurs, il est préférable de procéder aux vérifications d’usage. Pour chacun, il est recommandé de vérifier s’il est inscrit au Registre des entreprises, s’il possède des assurances valides et une licence de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ). La Régie s’assure de valider les qualifications professionnelles et la solvabilité de l’entrepreneur avant de lui accorder une licence. Vous pouvez également vérifier s’il détient la certification Réno-Maître qui, bien qu’elle ne soit pas obligatoire, demeure un gage de qualité, en plus d’offrir une « garantie-rénovation » lors de l’exécution de travaux.

4) Demander des soumissions

Demandez au moins trois soumissions détaillées, que vous pourrez ensuite comparer. Une soumission devrait indiquer clairement une description des travaux, une évaluation des coûts, les matériaux qui seront utilisés, ainsi que les dates de début et de fin des travaux. Attention! Ne faites pas que comparer les prix. Des différences importantes pourraient se trouver dans la description des travaux et dans le type de matériaux utilisés. Ne vous attardez pas seulement aux éléments qui y sont, mais également à ceux qui n’y sont pas. En effet, assurez-vous que tous les travaux dont vous avez discuté s’y retrouvent et qu’ils sont inclus dans l’évaluation des coûts. Cela vous évitera de faire face à des dépassements de coûts durant les travaux.

5) Ne pas avoir peur de poser des questions

Pour mieux orienter votre choix, n’hésitez pas à poser des questions :

  • Depuis combien de temps êtes-vous dans le domaine de la rénovation?
  • Quels types de travaux avez-vous déjà réalisés? Avez-vous une spécialité?
  • Avez-vous déjà réalisé des projets semblables au nôtre?
  • Faites-vous appel à des sous-traitants pour certains travaux ou bien si vous avez votre propre équipe?
  • Demandez-vous un dépôt à la signature du contrat? Si oui, combien demandez-vous?
  • Votre travail est-il garanti?

Rappelez-vous : il n’y a aucune gêne à demander des références d’anciens clients! Méfiez-vous des entrepreneurs qui hésiteront à vous répondre ou qui sembleront vouloir vous cacher quelque chose. Un bon entrepreneur devrait faire preuve de transparence et d’écoute.

6) Signer un contrat

Comme l’expression le dit, les paroles s’envolent alors que les écrits restent. Assurez-vous de signer une entente avant le début des travaux, et avant même de donner un dépôt. Certains entrepreneurs offrent parfois de meilleurs prix si vous les payez en argent comptant et si vous acceptez de ne pas signer de contrat. Mieux vaut payer un peu plus cher et avoir une certaine garantie que les travaux seront réalisés selon les modalités de l’entente. À la signature du contrat, l’entrepreneur pourrait vous demander de débourser un dépôt. Ce dépôt ne devrait pas dépasser plus de 10 à 15 % du coût total des travaux.

7) Faire preuve de prudence

Tout au long des travaux, demeurez vigilant. Demandez à être tenu au courant du déroulement des travaux et assurez-vous que les délais sont respectés. Si cela est possible, soyez présent lors des travaux. Cela pourrait vous éviter de mauvaises surprises. Méfiez-vous des entrepreneurs qui disent pouvoir tout faire eux-mêmes. Par exemple, les travaux de plomberie et l’électricité devraient être réalisés respectivement par un plombier et un électricien détenant les licences appropriées. À la fin des travaux, n’hésitez pas à informer l’entrepreneur de toute insatisfaction. Un bon entrepreneur fera les modifications nécessaires sans broncher, car l’objectif de tout bon entrepreneur est d’avoir un client satisfait.

Sources : Régie du bâtiment du Québec et APCHQ

Leave a reply